Management : Dois-je dire mon idée ?

Si un membre de votre équipe se pose cette question, c’est déjà trop tard… enfin pour cette idée-là.

Un membre de l’équipe peut tout à fait avoir une idée particulièrement intéressante et choisir de ne pas l’exprimer, soit parce qu’il est introverti et ne veut pas se battre pour obtenir la parole, soit qu’il n’est pas certain que l’idée est nouvelle ou géniale, soit qu’il craint de se retrouver responsable de la mise en œuvre alors qu’il ne sait pas faire. Dans des cultures orientées « équipe » comme en Indes et en Asie du sud-est, il peut se taire aussi pour ne pas se distinguer de ses collègues.

Michel Ange a dit :

« Chaque bloc de pierre renferme une statue et c’est au sculpteur de la faire sortir ».
Chaque idée renferme un potentiel et c’est au manager de le faire sortir.

Une idée pas nouvelle mais présentée sous un éclairage nouveau peut amener à des solutions innovantes. De plus, très peu d’idées sont géniales dès leur première expression. Ce n’est pas une raison pour la rejeter. En général pour les rendre géniales, il faut un travail de créativité d’équipe.

Enfin, une personne qui a une idée n’est pas forcément le meilleur pour sa mise en œuvre, surtout tout seul. Il y a besoin d’une appropriation bienveillante par l’équipe et d’un vrai plan d’action.

Toute idée qui ne sort pas, est un appauvrissement pour l’entreprise.

Comment éviter la rétention d’idée ?

Il faut mettre en place un état d’esprit bienveillant de coopération générative où les membres de l’équipe sont systématiquement invités à parler, ou les idées sont accueillies dans la confiance par le groupe et sont enrichies par les uns et les autres dans un processus génératif pour grandir devenir de vrai idées géniale dont le groupe sera fier.

Et vous, êtes-vous sûr que toutes les idées sortent librement dans votre équipe?